Charte Human First : “Intégrer & Accompagner”, Thomas nous parle de son expérience

4

Charte Human First. 5 collaborateurs de l’entreprise nous apportent leur regard sur les 5 engagements que l’entreprise prend chaque jour vis-à-vis de ses salariés. Dans cet épisode, Thomas Fraissinet témoigne de l’écoute dont ont fait preuve ses managers dans son projet de reconversion en interne. Un exemple qui illustre très concrètement l’engagement n°2 de la charte : « Intégrer et accompagner ».

 

  • Racontez-nous votre histoire personnelle chez PASàPAS…

Après une formation d’ingénieur généraliste, j’ai intégré PASàPAS en 2017, d’abord en stage de fin d’étude puis ensuite en CDI en tant que Landscape Manager sous le contrat DXC chez Airbus à Toulouse. En 2020, en raison de la crise du Covid, ma mission longue durée chez Airbus s’est terminée de manière très soudaine. La situation était en effet devenue très difficile au sein de l’industrie aéronautique qui a été très impactée par la crise.

Après 2 mois d’inter-contrat à la maison, PASàPAS m’a proposé d’étudier des possibilités de mobilité en interne. Suite à cela, je suis devenu consultant technico-fonctionnel sur les solutions Success Factors de SAP. Un changement total d’univers qui me correspond tout-à-fait.

Je dois vraiment remercier PASàPAS de m’avoir soutenu pendant cette période et de m’avoir accompagné dans la recherche de la meilleure solution pour moi. La charte Human First a alors pris tout son sens : j’ai senti que ma situation personnelle passait avant celle de l’entreprise !

 

  • Quelle est votre satisfaction à travailler chez PASàPAS ? À vous lever tous les matins ?

J’ai la chance de travailler avec une équipe au top ! J’ai été accueilli à bras ouverts dès le premier jour, sachant que mes collègues sont basés à Paris et que je suis à Toulouse. Mes craintes initiales ont été d’emblée dissipée par la gentillesse de l’équipe. Travailler au quotidien dans une équipe aussi formidable me donne envie de donner le meilleur de moi-même. Le bonheur que je trouve à me lever tous les matins ? C’est peut-être tout simplement la bonne entente avec mes collègues !

Mon poste actuel est totalement nouveau et c’est aussi ce qui me stimule. J’ai l’impression de partir dans une nouvelle aventure ! Je suis très reconnaissant à l’entreprise de m’avoir fait confiance. Faire du mieux possible dans mon travail est ma manière de les remercier.

 

  • Concrètement, comment PASàPAS vous a accompagné dans votre reconversion au sein de l’entreprise ? 

En septembre 2020, lorsque j’ai perdu mon travail, j’ai très vite compris que ce serait très difficile de trouver un poste équivalent. Mais à la différence des autres entreprises de conseil travaillant sur un contrat Airbus, PASàPAS ne m’a pas proposé de rupture conventionnelle ni de mobilité géographique.  Au contraire, j’ai été accompagné par différentes personnes en interne qui m’ont écouté longuement. Elles ont recensé mes envies et mes aspirations et m’ont proposé une route bénéfique pour moi et pour l’entreprise.

J’ai donc parlé avec différents métiers et avec le service des ressources humaines. L’objectif a été de définir d’abord qui j’étais vraiment et de trouver ensuite une direction qui me corresponde. Le secteur des ressources humaines nous a alors apparu bien correspondre à mon savoir-être.  A partir de ce moment-là, PASàPAS a tout mis en œuvre pour accélérer le processus de mutation. J’ai reçu plusieurs formations techniques et managériales qui m’ont permis d’obtenir la certification SAP.

Tout cela est allé très vite. En novembre nous commencions les discussions, en janvier je débutais les certifications et avril je prenais mon nouveau poste.

 

  • Donne-t-on une réelle valeur à la notion de mobilité chez PASàPAS, selon vous ?

Oui je pense que la mobilité est considérée comme importante dans l’entreprise.  On nous donne les moyens d’évoluer. Au-delà de mon cas personnel, je peux témoigner que les 5 autres personnes qui se sont retrouvées sans travail avec la fin du contrat Airbus ont retrouvé elles-aussi un poste en interne qui leur convient. Chacune dans des voies différentes, mais qui leur plait.  Je me fais ici leur porte-parole !

 

  • Pour vous Human First, cela signifie quoi ?

Human First pour moi c’est : être une personne avant d’être une ressource sur un contrat. 

PASàPAS m’a permis de me reconvertir dans une voie très différente, qui ne correspondait pourtant pas à ma formation initiale.  Ils ne se sont pas limités au cadre de mes compétences techniques, mais ils ont avant tout écouté mes envies et mon savoir-être. L’entreprise en tire des bénéfices évidemment.  Car je suis motivée et je m’implique dans mon travail. Mais la démarche est avant tout orientée sur le bien-être du collaborateur.

Human First c’est aussi le sens du collectif, le sentiment d’être membre d’un groupe qui aide, qui soutient, qui vit des moments de convivialité… Et cela va au-delà du cadre de l’entreprise. PASàPAS n’est pas juste un employeur pour moi ; j’ai l’impression d’appartenir à quelque chose de plus grand…

 

Envie de rejoindre l’aventure ? Retrouvez toutes les offres d’emploi de PASàPAS sur https://www.jaimemonjobsap.com