L’actionnariat salarié : un dispositif gagnant-gagnant !

Partage entreprise

Réconcilier travail et capital : un vœu pieu ? une nécessité plus forte que jamais ? ou un enjeu déjà dépassé ? Il existe un outil très efficace et pourtant encore peu utilisé par les PME pour rapprocher l’entreprise de ses salariés et leur donner envie d’avancer dans le même sens : l’actionnariat salarié.  C’est devenu au fil des années un outil de motivation salariale et de renforcement du sentiment d’appartenance des salariés. Quelques clés pour comprendre en quoi l’actionnariat salarié peut être un véritable levier de la politique RH de l’entreprise.

 

Où en est l’actionnariat salarié ?

L’actionnariat salarié consiste à faire entrer des salariés au sein du capital social de l’entreprise. La France est “championne d’Europe” de l’actionnariat des salariés ! Selon la Fédération européenne de l’actionnaire salarié, ceux-ci détenaient en 2018 environ 4% du capital de leur entreprise, contre 1,68% pour la moyenne européenne.

Certes les entreprises concernées sont avant tout des grands groupes qui poursuivent une démarche engagée de longue date. Mais les professionnels du secteur notent un regain d’intérêt depuis la loi Macron, avec des opérations de plus en plus récurrentes et qui couvrent un nombre de pays couverts de plus en plus important. Phénomène nouveau : les entreprises plus petites s’y mettent également, qu’elles soient cotées ou non.

 

Pourquoi utiliser l’actionnariat salarié ?

Le sujet est évidemment très stratégique ! Car l’enjeu est d’aligner les intérêts des salariés sur ceux des actionnaires et ceux des dirigeants. Concrètement, l’actionnariat salarié peut répondre à différents objectifs :

 

  1. Développer une culture entrepreneuriale forte dans l’entreprise et un objectif de réussite partagé par tous. La nouvelle règle de partage des profits définie par l’actionnariat salarié permet aux différents acteurs d’une entreprise de se réunir autour de deux objectifs communs et vertueux : la croissance et la valorisation de l’entreprise.
  2. Attirer et fidéliser les talents. Un actionnariat salarié ciblé permet aux entreprises et notamment aux PME et ETI d’attirer et de retenir les meilleurs collaborateurs avec un élément de rétribution vraiment différenciant. Dans un contexte de guerre des talents que connaissent notamment certains secteurs d’activité en forte croissance, l’outil peut être très efficace !
  3. Créer une culture de groupe et affirmer sa marque employeur, à plus forte raison dans des groupes décentralisés. En alignant les objectifs des actionnaires, des salariés et de la direction, un sentiment d’appartenance plus fort et plus durable se met en place. Les collaborateurs développent une meilleure compréhension des enjeux économiques et financiers de l’entreprise.
  4. Augmenter la performance de l’entreprise. L’association des salariés au capital apparait comme levier d’efficacité. Il suffit d’observer le mode de fonctionnement des entreprises de la nouvelle économie pour s’en convaincre.
  5. Accroître son patrimoine grâce à l’actionnariat salarié. Pour le salarié, il voit sa rémunération globale augmenter dans le temps corrélativement aux performances de son entreprise. Bien entendu, il faut savoir être patient car il s’agit d’un investissement de moyen et long terme.

Quelles sont les clés du succès ?

Les spécialistes du secteur disent que la réussite de l’actionnariat salarié c’est « 20% de technique et 80% de storytelling » ! Pour cela, la direction générale doit nécessairement être impliquée dans le projet et porter la décision auprès des salariés.

Il est nécessaire de bien se préparer pour avoir une vision claire du projet : quels sont mes objectifs ? quels avantages offrir à mes salariés ? / quelle structuration juridique et financière mettre en place … ?

La formation des équipes et la communication auprès des salariés ensuite sont essentielles pour créer une dynamique de motivation autour de l’opération et renforcer l’adhésion aux valeurs de l’entreprise, et à ses objectifs stratégiques.

 

Chez PASàPAS, l’actionnariat salarié est en place depuis le 1er jour de la société. Aujourd’hui, 43% de l’entreprise est portée par nos salariés. Ce dispositif est une des réponses à notre engagement #1 « Associer et partager ». Associer les salariés au capital de l’entreprise, et également au succès et à la vie de l’entreprise. Partager de l’argent, des compétences, et tout simplement du bon temps … Parce que la relation de confiance entre l’entreprise et les salariés est pour nous un élément fondamental.

 

PASàPAS www.pasapas.com

contact@pasapas.com