#restonsenaction : « Nous sommes des individus, pas des individualités »

Business strategy theme concept using wood block

TEMOIGNAGES – « L’humain d’abord », c’est notre devise. Qu’est-elle devenue par temps de crise ? Intégrer les nouveaux recrutés sans laisser personne au bord de la route, continuer à se former et à travailler ensemble même à distance… Autant de défis que Christophe, Céline, Véronique et Xavier expliquent comment nous les avons relevés sans lâcher nos valeurs.

 

Recrutements et intégrations fidèles à la tradition maison

Evidemment, le télétravail, à la longue, peut créer un sentiment d’abandon. Durant la période de confinement, les managers ont veillé à ce que chacun reste relié aux autres. Mais quid des nouveaux embauchés ? Là, encore les managers ont veillé à ce que les périodes d’essai, qui ont toutes été prolongées, se passent au mieux. « Nous avons recruté deux personnes dans l’équipe pendant cette période, explique Christophe Chambon, le Responsable de la Communauté BC. Les RH leur ont fait faire un parcours d’intégration à l’identique mais en visio. On ne les a pas laissés de côté, on les a présentés à tout le monde mais via skype. »

 

« Le logo se traduit dans les actes »

 

Véronique Cannoux-Bonté, Chef de projet Logistique, est l’une de ces recrutées de fraîche date. « J’ai juste eu le temps d’effectuer ma période d’intégration au siège avant le confinement », sourit-elle. Elle a continué de travailler chez elle et a pu mesurer les différences de méthodes d’intégration entre l’entreprise qu’elle découvrait à peine et son ancien employeur. « Je n’ai pas pu m’empêcher de comparer. Ici, on nous donne des informations sur la situation. Les dirigeants sont transparents et c’est inspirant pour les nouveaux salariés. J’ai vu le logo Human First se traduire dans les actes. »

 

Toujours par caméra interposée, Céline Duminil, Responsable de la Communauté de Compétences Finance, a fait en sorte que tout le monde reste à bord. « Les nouvelles embauches ont été maintenues, et le processus d’onboarding PASàPAS a été scrupuleusement respecté, même s’il a été réalisé à distance, avec les mêmes présentations stratégiques, pour que les nouveaux salariés se sentent totalement intégrés. » Et Céline d’ajouter qu’au cours de la deuxième semaine de travail, l’un de ces nouveaux arrivants a déjà travaillé sur une activité. « Quant à l’autre, elle a intégré une cellule FIORI pour travailler sur la nouvelle interface utilisateur ».

 

A fond les formations et les certifications !

On le sait, les certifications et les formations ne sont pas une option chez PASàPAS. Essentielles pour les salariés et leur employabilité et indispensables pour la légitimité qu’elles apportent aux clients. Pour Christophe Chambon « cette période a permis de libérer plus facilement du temps pour faire monter les collaborateurs en compétences ». Au travers de formations spécifiques, ou même de certifications. Certains les ont obtenues durant le temps du confinement, d’autres ne devraient pas tarder à les confirmer.

 

« A nous de stimuler les envies de se former »

 

Véronique Cannoux-Bonté, Chef de projet Logistique, ne s’en est pas privée : « C’est difficile quand on a un quotidien chargé de trouver le temps de se former. La parenthèse de ce confinement m’a permis de prendre le temps de passer deux certifications. L’une est déjà validée, l’autre est en cours. Ce sont de vrais « plus » à présenter aux clients ». Des succès qui donnent des idées à Christophe Chambon. « Nous travaillons en ce moment même à de nouveaux modules de formation. On a vu que les collaborateurs étaient motivés pour apprendre donc il ne faut pas perdre les bons réflexes pris pendant cette période. A nous de les stimuler. »

 

Aide et entraide : esprit d’entreprise es-tu là ?

Intégrer les nouveaux arrivants, prolonger les périodes d’essais des fraîchement recrutés et rester aux côtés des salariés : autant d’actions qui paraissent extraordinaires, vues de loin. « C’est simplement dans l’ADN de cette boîte », corrige Xavier Homé, associé en charge de l’activité NetNewName. Ce qui se voit chez PASàPAS, c’est le naturel avec lequel les gens se parlent.

 

« L’entraide est aussi dans l’ADN des équipes »

Y compris grâce aux événements comme les Restons Connectés organisés pendant le confinement. La communication a toujours « été essentielle et elle l’est restée pour la direction qui a tout fait pour l’entretenir. » Mais une direction seule ne peut rien faire. « Tout le monde a joué le jeu. L’entraide est aussi dans l’ADN des équipes », insiste Christophe Chambon. Et de citer, en exemple, une tradition qui n’est pas de mise chez PASàPAS. Bien au contraire. « Habituellement, un consultant SAP perd de la valeur s’il partage ses connaissances avec d’autres. Chez nous, c’est l’inverse. » Le responsable de la Communauté de Compétences BC de conclure avec une autre manière de traduire le fameux “Human First” : « Nous sommes des individus, pas des individualités. »

 

PASàPAS www.pasapas.com

contact@pasapas.com